Au personnel de l'ASBL Garance à Boussu : "Tenez bon, nous sommes à vos côtés !"

Depuis le lundi 15 mai, le personnel de l'ASBL Garance à Boussu est en grève. Le PTB soutient cette grève au finish. John Beugnies (conseiller communal PTB à Mons), accompagné d'autres camarades du parti sont venus, ce vendredi 19, témoigner leur soutien inconditionnel.

L'origine de ce mouvement est un ras-le-bol généralisé du personnel provoqué par les méchancetés continuelles proférées par la coordinatrice Katty Pirmez en poste depuis l'origine de cette ASBL, en 1999. Dix-huit années de brimades, insultes, harcèlements, pressions au travail, discriminations et autres ont considérablement usé les travailleurs de cette association jusqu'à en provoquer des dépressions nerveuses, des burn-out et, dans les cas extrêmes, des départs volontaires anticipés. Être amené à quitter son emploi pour de tels motifs, dans le contexte actuel est déplorable pour le travailleur et risque de l'entraîner dans la précarité.

Katty Pirmez est la compagne de Didier Donfut, membre du Parti Socialiste, ancien ministre à la région wallonne, ancien secrétaire d'Etat, ancien bourgmestre de Frameries et ancien consultant à l'IGH au travers de sa société IDEE SPRL, administrateur à la SOGEPA, etc…etc…, il est abonné aux conflits d'intérêts et il a, à maintes reprises, fait la une de l'actualité pour ses divers scandales (souvenez-vous en 2009 de l'affaire Donfut et IGH…)

Actuellement, il est administrateur de l’ASBL Garance et sa compagne incriminée en est la coordinatrice ! Un conflit d’intérêts évident et inacceptable. Selon le personnel, la coordinatrice aurait été "favorisée" pour ce poste au déni le plus total de son manque de compétences.

Diverses tentatives ont été entreprises en vain pour dénoncer les actes de la coordinatrice, mais avec un soutien politique puissant, c'est "David contre Goliath". Bref les travailleurs n'ont jamais été entendus.

D'emblée, face à la détresse du personnel de Garance, le PTB marque son soutien dans leur lutte. Les injustices de cette sorte doivent être sévèrement réprimées. Dès le moment où un emploi est destructeur de l'individu, il faut impérativement remédier au mal qui en est à l'origine, surtout si ce mal nuit à la qualité de vie, voire détruit des vies directement ou indirectement.

Au personnel de Garance nous disons : « tenez bon, nous sommes à vos côtés ! »


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • a publié cette page dans Actualités 2017-10-26 13:55:47 +0200

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?