Actualités

Je ne veux pas qu'on m'enlève mon gagne-pain !

Bref rappel des faits.

Le passage du Centre a besoin d'être rénové. Il en est question depuis plus de 5 ans. La Ville avait obtenu des subsides pour aider à revitaliser le site. Il s'agit de subventions venant du Fonds Feder de la Région wallonne, pour un montant 9,8 millions d'€, dont 1 million à charge de la commune. Cette enveloppe est toujours là, mais elle est gelée.

Action « trottoirs » à Frameries

Samedi 27 mai 2017. Ce matin à la cité de l’Arbaix à La Bouverie, le PTB Frameries a mené une action de sensibilisation vers 11 heures avec l’aide des habitants en plaçant quelques dalles de béton pour réparer une partie d’un des nombreux trottoirs scabreux de la cité.

Au personnel de l'ASBL Garance à Boussu : "Tenez bon, nous sommes à vos côtés !"

Depuis le lundi 15 mai, le personnel de l'ASBL Garance à Boussu est en grève. Le PTB soutient cette grève au finish. John Beugnies (conseiller communal PTB à Mons), accompagné d'autres camarades du parti sont venus, ce vendredi 19, témoigner leur soutien inconditionnel.

Action "Supprimons la redevance TV" par la section "jeunes" de Mons

La section jeune du PTB Mons était aujourd'hui aux abords du rond-point du Coq à Jemappes, dans la zone des Grands Près ce samedi 20 mai 2017.

Action de soutien aux 32 travailleuses de la Commune de Colfontaine

Il y a deux semaines, la majorité PS-MR à Colfontaine décidait sous prétexte de mesure d’économie de licencier 32 techniciennes de surface sans concertation sociale. Un contrat avec une société privée après une période d’essai de 15 jours était proposé en compensation à ces travailleuses. Mais celles-ci ne sont pas dupes, pour elles, Il s’agit bien là d’un licenciement collectif déguisé.

Le Père Noël n’est pas une ordure !

Au PTB nous pensons, comme bon nombre d’habitants de Mons-Borinage, que l’augmentation du prix du sac poubelle blanc à 1 € dès le premier janvier 2013 est une mesure injuste et malvenue.

Pourquoi ?

Jemappes : Action "Avenue du champ de bataille" - 26 novembre 2011

L’avenue du Champ de Bataille n’a jamais aussi bien porté son nom : les "nids-de- poule" sont tellement nombreux et profonds que l’avenue devient dangereuse pour les automobilistes et les piétons et est impraticable pour les deux roues, sans compter les vibrations et le bruit dans les habitations riveraines lors du passage des véhicules.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?